Punish Yourself – Interview

__Hell Hina : Comment s’est passée votre signature chez Active Entertainment ?

__VX 69 : Bah d’abord on a signé chez Sriracha avant que ça n’explose. On a signé au bout de quelques années à se faire remarquer, à démonter des backstages, à vomir partout. Donc on a pensé qu’il serait temps d’arrêter ça (sourire).

__HH : Beaucoup de médias définissent votre style comme du métal industriel…

__Vx : Ah bah nous notre inspiration elle vient du rock n’ roll, métal industriel ça nous parle pas du tout. On a été très influencé par Ministry mais pour moi Ministry c’est plus du punk que du métal. On a pris les formes les plus primitives, on a rajouté quelques machines et des guitares, mais c’est clair que ya pas de hard rock.

__HH : Comment a évolué le groupe depuis Disco Flesh ?

__Vx : Bah déjà on a changé de batterie (rire), c’est déjà un gros changement. On a pris un batteur qui tape comme on voulait. Pour notre bassiste, on a évolué vers une solution plus radicale : Plus de basse, seulement deux guitares. Ensuite pour la musique, on est allé vers quelque chose de plus « pop », c’est-à-dire qu’on a inclus des refrains facilement reconnaissables.

__HH : Comment se passe le processus de composition ?

__Vx : Bah c’est un peu le bordel ! Ca dépend, ça peut venir d’une base de guitare, d’une machine, d’un sample tu vois « Ah ce sample il est bon », « Ah ce riff il est bon », « Ah j’ai un refrain mais j’ai pas le couplet qui va avec »…non, ya pas de formule. On expérimente le morceau jusqu’à ce qu’il puisse passer à la radio (sourire).

__HH : Vous avez inclus sur la chanson Eastern Western un sampler de Bush, vous avez également écrit une chanson intitulée « USD », signifiant littéralement United States of Dollar. Quelle est votre opinion sur les Etats-Unis ?

__Vx : Qu’on le veuille ou non, on vit dans un monde qui est comparable à l’empire romain. A vrai dire je m’en fous, culturellement ça me va très très bien l’empire américain. On n’y peut pas grand-chose, le tout c’est de l’accepter, au moins culturellement.

__HH : Quel est votre message sur les drogues, notamment dans la chanson « Gimme Cocaine » ?

__Vx : Mmh mmh…message ambivalent. La cocaïne, c’est bien…mais la cocaïne, c’est mal…a chacun de se faire sa propre opinion. Nous on y touche clairement.

__HH : Quel est la signification des chansons « Holy Trinh Thi » et T4 Song ?

__Vx : C’est en référence à Coralie Trinh Thi, co-réalistrice de baise molle, ex-star du porno (sourire). En fait c’est parti d’un gag, vu qu’elle écrit le scénario d’une bd sur nous.

__HH : Parle-nous un peu de cette BD

__Vx : Bah c’est une BD qui parle de nous, de notre univers psychédélique.

__HH : Et pour la signification de T4 Song ?

__Vx : No comment.

__HH : La première fois que je vous ai vu en live, j’ai été surpris par votre côté « rave party »…

__Vx : Notre côté fluo vient plutôt d’un côté glam qui aurait essayé d’assimiler de la techno. Mais ya beaucoup plus que de rock’n'roll que de métal.

__HH : Pourtant on vous voit dans Hard N’ Heavy.

__Vx : Mais on n’a jamais été métal. On est plus hard rock.

__HH : Qu’est-ce que vous comptez mettre sur le DVD du concert de mai 2005 ?

__Vx : Bah déjà le concert, et puis beaucoup d’extraits. On a pas mal filmé des concerts, des séquences back stages avec les images les plus drôles ou les plus marquantes. Ca va être basiquement UN concerten entier avec en plus des conneries.

__HH : Avec autant d’originalité, vous êtes pourtant peu médiatisés. Est-ce que vous souhaitez rester underground ?

__Vx : On s’en fout. Mais on se sent pas originaux !

__HH : Pourtant votre look…

__Vx : Mais non ! On est vraiment dans la lignée des Alice Cooper, on a rajouté du fluo au hasard. C’est souvent une mode que les groupes disent qu’ils n’ont pas d’influences, nous on a des influences très nettes, très définies, très variées ! On fait de la musique qui peut plaire à des gens qui ont une certaine culture rock, on peut plaire aux gens qui connaissent par cœur Iggy Pop, parce qu’on pioche beaucoup à Iggy, on peut plaire à des gens qui connaissent rien à Iggy…on s’en fout.

__HH : Est-ce que votre groupe s’exporte bien à l’étranger ?

__Vx : Ca commence…on a joué en Belgique, en France, en Espagne…

__HH : En Allemagne ?

__Vx : L’Allemagne on n’a pas encore commencé. On a joué une fois à Berlin, mais là ça a l’air d’attaquer. Si le public allemand accroche, ce sera bien. On a beaucoup d’Américains qui prennent des Mp3 sur notre site…alors est-ce qu’on correspond à leurs attentes, j’en sais rien. On sent qu’il y a beaucoup de groupes visuels dont la musique est vraiment… »Aah je pleure sur le monde triste, ah la fin est proche » alors nous on arrive avec un groupe et on dit « Ouais on casse tout, on s’en branle ».

__HH : Comment se passe votre tournée ? Est-ce que le public reçoit bien vos chansons ?

__Vx : Ah bah ça va. Mais aujourd’hui c’était vraiment un public relativement moyen.

__HH : Ah vraiment ?

__Vx : Ah oui oui, là on commence à avoir un public qui connaît les paroles … »a peu près » par cœur et qui se déchaîne plus que nous. Là on n’a pas mis les grilles, mais généralement on a des pogos où c’est la destruction totale. On a un public très sauvage.

__HH : Comment êtes-vous arrivé à partager une affiche comme celle d’aujourd’hui, axé sur le métal ?

__Vx : Bah ça ne nous dérange pas, on a même ouvert pour des groupes de ska. Mais c’est clair que je me sens plus proche d’un côté j’me sens plus proche de Eths que de Gronibard.

__HH : Quels sont vos projets pour la suite ?

__Vx : Alors notre gros projet c’est le DVD, qui va sortir avec un album qui comprendra le live et des inédits, puis après on bossera sur le prochain album. On est encore en phase de recherche, mais notre premier objectif c’est le DVD.

__HH : Est-ce que tu préfèrerai que les filles du premier rangs s’évanouissent ou qu’elles pleurent en vous voyant ?

__Vx : Qu’elles s’évanouissent. On a peut-être deux ou trois morceaux où elles pourraient pleurer, mais en général elles s’évanouiraient.

Un grand merci à SyphX et à Vx

Etiquettes

A propos de l'auteur

Jérôme

Diplômé en journalisme, je fais des interviews de groupe depuis 2005 sur mon propre webzine, Hell Hina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *