Morgane Yael

Après un bachelier en information et communication, Morgane a couvert la Fiesta du Rock de Flémalle de 2004 à 2011 avant de passer chez French Metal.

Son styles de prédilection tourne autour du modern/nu metal « un peu complexe » (Mudvayne, Disturbed, Tool), ainsi que des ovnis difficilement classables et moins chevelus que le reste de la ligne éditoriale du webzine. « Le métal sera toujours mon premier et mon dernier amour, mais au quotidien j’écoute beaucoup de pop et d’électro pour faire le vide ».

 

vspapy

Quel a été ton premier disque ?

Probablement Discovery de Daft Punk.

- Quel est ton top 3 dans ta collection de disques ?

  1. Antichrist Superstar de Manson
  2. Fantaisie Militaire de Bashung
  3. En citer un 3ème sans en citer 10 à la suite serait trop dur

- Ton pire disque que tu aies entendu ?

Si on exclut les petits groupes parce qu’ils manquent parfois de moyens pour bien sonner et que ça ne serait donc pas du jeu…je me suis sentie violée psychiquement quand Guano Apes ont eu la grande idée de faire leur come-back.

- Le meilleur concert auquel tu as assisté ?

Voir Jamiroquai au Suikerrock en 2010 était tout de même un grand moment, surtout qu’à l’époque je n’avais pas encore acheté leurs DVD’s, je ne regardais pas de lives sur le net… donc je suis arrivée là-bas sans a priori et je me suis vraiment pris le côté big band + jam en pleine face. En plus, depuis ce concert, ils auraient du repasser deux fois en Belgique et ils ont annulé à chaque fois.

- Le pire concert ?

Ce n’est peut-être pas LE pire mais j’avais été vraiment déçue de HIM au Pukkelpop en 2006. Je ne suis pas mortellement fan de ce groupe mais depuis que je suis ado, j’écoute de temps à autre, au second degré. On était qu’au tout début de l’aprem mais Ville Valo était déjà mort bourré. Il se retenait à son pied de micro pour pas tomber, marmonnait des trucs incompréhensibles à propos des nuages et niquait toutes ses parties mélodiques, c’était vraiment révoltant. Je ne dis pas qu’il faut être sobre comme un moineau sur scène, mais quand des milliers de gens ont payé cher pour voir, entre autres, ton groupe ; quand t’as la chance de faire un des jobs les plus cools du monde, essaie d’assurer un minimum.

- Ton péché mignon en musique ?

La k-pop, parce que ça me rend inexplicablement heureuse, et parce que la Corée du Sud nous a quand même donné le rappeur le plus rapide du monde (Outsider).

- A quoi ressemblera la musique dans 50 ans ?

Toujours plus métissée et dématérialisée.

- Quel est le meilleur album pour draguer selon toi ?

Quelque chose de stylé, glamour et intemporel comme Shirley Bassey. Ou « City to city » de Gerry Rafferty pour le sax. Le sax, c’est le sexe.

- Le meilleur album pour emmerder les voisins ?

Ca dépend du voisin. S’il s’agit de voisins qui laissent leurs moutards hurler à longueur de journée quand chacun veut profiter de son jardin en été peinard, je passerai par exemple « Girlfriend » de TTC en boucle, jusqu’à ce que les gamins commencent à fredonner les paroles et que leur génitrice se décide à les rentrer avant qu’ils ne la récitent par cœur à la prochaine fancy fair de l’école. Si j’ai affaire à des voisins qui passent leur temps à regarder chez moi, j’attends qu’ils reçoivent des gens pour un barbec’ et j’envoie « Le con d’en face » de Beautés Vulgaires (« Le con d’en face, il sait toujours ce qui se passe / Le con d’en face est une menace ! »), ça fait toujours son effet.

- Le featuring dont tu rêverai ?

Jamiroquai n’ont hélas jamais invitée qu’une seule femme à poser sa voix sur un de leurs titres (Beverley Knight sur « Main Vein »). S’ils faisaient un feat avec Roisín Murphy, ça serait cosmique.

- Une anecdote à nous raconter ?

Graspop 2009, je regardais le show de Slipknot depuis la table de mixage avec Jonathan Davis de Korn à côté de moi. Au début d’un titre, #3 arrive avec une caisse claire et quatre baguettes, il en jette deux à Jon Davis qui le regarde genre « Qu’est-ce que tu veux que je fasse avec ça ?! » #3 s’en va jouer et pendant le break, il revient vers Jon et ils se mettent à marteler la caisse à deux, comme ça, pas pour le public, juste pour le kiff. Un bel instant de partage.

frenchmetalban2

A propos de l'auteur

Jérôme

Diplômé en journalisme, je fais des interviews de groupe depuis 2005 sur mon propre webzine, Hell Hina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *