Erik Collard – Shoot me Again

Erik a 32 ans et est chroniqueur sur Shoot me Again.

Ses styles de prédilection sont le hardcore et le metalcore.

shootmeagain_interview_erik_collard

Quel a été ton premier disque ?

Le premier album de Mr Big, avec tous les tubes mielleux qui passent encore à la radio 22 ans plus tard ! Mais il y avait aussi des morceaux bien « hard rock » qui m’ont donné envie de creuser dans ce style.

- Quel est ton top 3 dans ta collection de disques ?

  1. NirvanaIn Utero, l’album qui a tout changé dans ma tête, du haut de mes 12 ans je découvrais une véritable violence et une façon de lâcher prise qui tranchait sévèrement avec l’univers très contrôlé que je connaissais jusqu’alors. C’est le clip de Heart-Shaped Box, aussi malsain en musique qu’en vidéo, qui m’a rendu à tout jamais accro à ce groupe et m’a donné le goût des cris et de la vraie rage musicale.
  2. WeezerPinkerton, pour le côté gras de cet album, alors que le succès du Blue Album aurait pu les inciter à partir sur une veine pop insipide et commerciale.
  3. The Blood Brothers - Crimes, leur meilleur album, celui où ils se sont vraiment lâchés. Ils n’ont pas hésité à y balancer des tubes pop entourés de saccages noise, avec un mélange de voix complètement ahurissant. Leur split a clairement laissé un vide dans le paysage musical.

- Ton pire disque que tu aies entendu ?

Il y en a un paquet… je pense notamment à St Anger de Metallica, parce que vu qu’un des morceaux s’appelle Shoot Me Again, j’y suis souvent confronté. Alors que je ne connaissais pas ce titre au moment de choisir le nom du webzine et que deux écoutes de cet album m’ont suffi à le détester !

- Le meilleur concert auquel tu as assisté ?

Dans le genre fête énorme, il y avait As Friends Rust que j’ai vu au concert de Nouvel An organisé par Goodlife Records pour passer de 1998 à 1999. Minuit tombait juste pendant leur set, et ça a été bagarre de confettis et serpentins jusqu’à la fin !

- Le pire concert ?

J’aime pas citer ce concert parce que j’ai toujours du respect pour le groupe. Mais Impure Wilhelmina m’a vraiment déçu à Huy à 2008, le chanteur-guitariste était d’une humeur exécrable, n’avait visiblement pas envie d’être là mais aurait dû le cacher un minimum, ne serait-ce que par respect pour les gens qui, eux, avaient payé pour être là.

- Ton péché mignon en musique ?

Le deuxième album de Destiny’s Child, Writings On The Wall (oui, encore celui avec tous les tubes) est vraiment énorme. Surtout Jumpin’ Jumpin’, rythmiquement terrible.

- A quoi ressemblera la musique dans 50 ans ?

À celle de maintenant mais en pire. La radio nous agressera les neurones avec des sons informatisés et aseptisés complètement débiles, qui génèreront des millions de dollars à ceux qui les ont « composé » et surtout ceux qui ont signé les gros contrats. Parallèlement à cela, des gens tenteront de faire connaître leur musique, faite avec le cœur et les tripes, par tous les moyens possibles à ce moment. Quand on voit l’évolution de l’accès à la musique sur ces vingt dernières années, difficile d’imaginer ce par quoi on va encore passer à partir de maintenant. Quelque part cette facilité d’accès me passionne mais j’ai l’impression que dégoter un groupe qui tue originaire de l’autre côté du monde est devenu justement trop facile, il n’y a plus de mérite.

- Quel est le meilleur album pour draguer selon toi ?

Ça dépend qui hé ! Le hardcore ça marche pas vraiment, vaut mieux taper du côté newschool-emo. Si la fille a moins de 22 ans, un vieux Dashboard Confessional fait toujours mouche ! A Mark, A Mission, A Brand, A Scar je dirais.

- Le meilleur album pour emmerder les voisins ?

AttilaAbout That Life, sorti il y a quelques mois. Les morceaux death / grind sont entrecoupés de passages presque hip-hop, qui attirent forcément l’oreille.

- Le featuring dont tu rêverai ?

VV Brown sur un morceau de Stick To Your Guns. Mais pas un mashup comme on en voit sur Youtube hein, un vrai featuring alors. Je trouve que le monde musical manque de risque en ce qui concerne les featurings. Même quand un rappeur intervient sur un disque rock, la musique est mise en retrait pour laisser un son de batterie qui ressemble à une loop. Aucun intérêt du coup et c’est bien dommage !

- Une anecdote à nous raconter ?

Je suis foireux. Ça fait 10 ans que je fais illusion en donnant à Shoot Me Again une image sérieuse et presque pro mais ce que personne ne sait (pas même les membres du site), c’est qu’il y a 3 ans, j’ai failli perdre le nom de domaine ET l’hébergement en oubliant de renouveler l’abonnement… j’ai fait le payement 4 heures avant l’échéance, sinon tout était perdu car évidemment, les backups étaient sur le même hébergement.

shootmeagain_interview_eric_collard

Etiquettes

A propos de l'auteur

Jérôme

Diplômé en journalisme, je fais des interviews de groupe depuis 2005 sur mon propre webzine, Hell Hina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *